Le pain multiplie les plaisirs

Partie intégrante du patrimoine culinaire français, le pain réussi à se rendre indispensable sur toute les bonnes tables du pays.La concurrence des pains étrangers, l’intolérance au gluten ou le gaspillage poussent toutefois les professionnels à s’adapter et à faire preuve de créativité.

« Mon coeur est saturé de plaisir quand j’ai du pain et de l’eau ». Épicure exprimait déjà son amour pour le pain 300 ans avant Jésus-Christ. C’est dire si ce produit occupe une place de choix dans nos civilisations depuis des millénaires.

En France, il est toujours un élément incontournable de nos repas et reste associé au partage. Rémy Lucas, directeur de Cate Marketing, explique qu’« il a été le premier aliment fabriqué par l’Homme. Il a compris que contrairement à la viande ou aux végétaux, il pouvait le conserver, par conséquent, il lui permettrait de ne pas mourir de faim ».

C’est sans doute ce qui en fait un produit sacré, de grande valeur, et pourtant gratuit en restauration. Alors que dans les pays limitrophes, le pain est facturé, il est offert sur les tables françaises. La clientèle peut même en redemander lorsque la corbeille est vide.

Très apprécié, la france en produit par seconde, 320 baguettes, soit 10 milliards par an. Pourtant cette surproduction, fait du pain le produit le plus gaspillé en France.

« Souvent placé en amont de la ligne de self, les convives prennent plusieurs morceaux, presque de façon automatique, sans même évaluer la quantité dont ils auront besoin pour accompagner leur repas », commente Lydie Anastassion. Pourtant, « le simple fait de le placer à l’autre bout de la ligne engendre une réduction du gaspillage », ajoute-t-elle.

Si rien n’est fait, le gaspillage alimentaire augmentera de 40% d’ici à 2020, indique une étude publiée par le Parlement européen, qui a désigné 2014 « année européenne de lutte contre le gaspillage alimentaire ».

Afin de lutter contre ce gaspillage, certains pensent à mettre le pain payant !!

Quelques chiffres :

250 g

La quantité moyenne de pain gaspillée par plateau en restauration collective Source : Guide pratique CPIE

320.

Le nombre de baguettes produites et consommées chaque seconde en France, soit 10 Mds par an

Pour lutter contre le gaspillage :

Pain perdu de Christophe Michalak
Les ingrédients (4 personnes)
20 cl de lait entier
20 cl de crème liquide
40% de M. G.
1 gousse de vanille de Tahiti
45 g de sucre semoule
6 jaunes d’oeufs, soit 120 g
4 grosses tranches de pain de mie
50 g de sucre
50 g de beurre

La réalisation
Pour la crème vanille, mélanger tous les ingrédients ensemble, mixer. Trancher les parures du pain de mie, puis les toaster au four quelques minutes. Disposer les quatre tranches de pain de mie toastés dans un plat à gratin, verser dessus la crème vanille. Laisser imbiber le tout au réfrigérateur une demi-journée, retourner, puis laisser de nouveau imbiber une demi-journée. Les égoutter, puis caraméliser le sucre avec le beurre dans une poêle, disposer les tranches de pain de mie, et cuire une minute de chaque côté.Terminer de les cuire en les passant quelques minutes au four préalablement chauffé à 180 °C (thermostat 6). Déguster tiède.

Commentaires

Ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>