La frite est devenu fashion

La frite revient dans nos assiettes. Elle n’est plus un simple féculent d’accompagnement mais un vrai bâtonnet qui mets en valeur le plat.

Le retour de la frite est porté par l’essor des burgers. « La tendance remonte à plusieurs années déjà. Les professionnels ont compris que si le coeur de repas (poisson, viande) est de qualité, il est fondamental que l’accompagnement, la frite en particulier, soit à la hauteur », commente Caroline Skorupinski, marketing manager Food Services McCain.

On trouve maintenant des frites dans tous les secteurs de la restauration. La chaîne Memphis Coffee, spécialisée dans le hamburger, a, depuis 2009, voulu se démarquer de ses concurrents. « Nous voulions une frite spéciale, à savoir « curvée », pour pouvoir la tremper dans la sauce. Notre fournisseur a donc mis au point pour nous ce produit spécifique en surgelé, qui a depuis été adopté par bon nombre d’enseignes et par des indépendants », déclare Benoît Armand, responsable restauration-achat.

La qualité est devenu un argument pour pouvoir se différencier. On constate cette tendance parmi les nouveaux arrivés que sont les foodtruck. Ils sont très axés sur les burgers et les fish and chips et ils consacrent une place de choix pour leurs frites. Le camion qui fume à annoncé dès son ouverture que les siennes étaient faites « maison ».

Au niveau de la restauration traditionnelle, on voit les cartes changés avec des frites préparées au couteau. Le 9e arrondissement de la capitale a vu naître à son tour un établissement haut de gamme autour du produit mythique. « Avec la tendance des burgers qui s’est développée à Paris, j’ai pensé qu’il y avait une carte à jouer avec la frite au sens large », explique Nicolas Catania, qui a inauguré son restaurant, La Maison F, il y a quelques semaines.Son ambition : attirer les fous de frites maison.Pour mener à bien son projet, il a travaillé avec Anne de la Forest, auteur d’un ouvrage sur ce produit. Ils ont mis au point à la carte pommes allumettes, pommes frites, pommes pont-neuf et frites de patate douce. Ici, la frite de pomme de terre est cuite au blanc de boeuf, à la graisse d’oie, parfumée à la truffe et accepte volontiers la compagnie des frites de… légumes.

Comment peut on expliquer un tel succès pour la frite ?

Des résultats d’études révèlent que la consommation des frites avec les doigts étant socialement accepté, cela à permis d’amélioré sa diffusion. Ils sont d’ailleurs plus de 89% à  » la trouver meilleur avec les doigts ». De plus la multitude d’accompagnement possible (sel, binaire, nature, mayo, sauces etc….) rend la frite parfaite en toute occasion.

Quelque chiffres:

80%
Le pourcentage de consommateurs qui mangent des frites au restaurant
Source : étude McCain

255 100 t
Le volume de frites consommées (réfrigérées et surgelées) en restauration (tous segments confondus) en 2005
Source : étude Gira Foodservice 2011 pour le GIPT sur les pommes de terre transformées

276 600 t
Le volume de frites consommées en restauration en 2010
Source : étude Gira Foodservice 2011 pour le GIPT sur les pommes de terre transformées

Au final le volume de frite consommé pendant la lecture de cette article est de 500 kg icon smile La frite  est devenu fashion

Et vous comment aimez vous les frites ?

Commentaires

Ajouter un commentaire

1 comment

  1. Pingback: La frite est devenu fashion - On mange quoi ce ...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>